Nous allons voyager à des centaines de kilomètres à l’aide de notre vélo. Quelles sont les étapes du préparatif de ce voyage et comment vérifier le vélo techniquement ? C’est ce que nous allons voir sur cet article.

Préparation pour une randonnée à vélo

Quand on fait un voyage de ce genre, on doit être préparé à tout, donc logiquement, on est chargé. Il faudra bien choisir son vélo de randonnée. Le mieux est de faire notre choix sur le vélo de Touring. Attention, il ne s’agit pas d’un voyage pour 10 km, mais pour une centaine de km, voire plus. Il est important de se renseigner sur les détails de ce vélo, même les clés qui s’adaptent au type de vélo. Pour les outils, vous en aurez besoin sûrement, mais seulement les essentiels. La plupart des problèmes que vous rencontrerez sur la route sont un peu plus compliqués, qui nécessitent l’intervention des experts. Les essentiels sont : un ciseau mini, un dériveur-chaîne et une pince à maillon, avec les maillons de rechange.

Pour les sacoches et sacs

Un vélo peut supporter deux sacoches, et de préférence, choisir celles qui sont clipsées et étanches. Pour tous les matériels de bivouac, on emmène des couchages et une tente pour deux personnes, ou une tente avec un compartiment outils au milieu. Pour l’éclairage, ce n’est pas la peine d’emmener tout un arsenal de lampes, celle qui est en mode frontale est parfaitement suffisante.

Pour l’eau, vous pouvez emmener deux gourdes collées au vélo et une autre dans la sacoche.  Vous pouvez nager quand vous trouverez de l’eau et ce sera l’idéal aussi, ou quand vous logez dans les motels, vous pouvez vous douchez et remplir les bouteilles d’eau. Pas besoin d’emmener des savons et des produits cosmétiques, sauf le dentifrice et peut-être, le rasoir. Bien évidemment, pour que le vélo puisse supporter votre voyage, vous avez besoin de l’équiper d’un kit electrique velo.

Pour charger vos outils électroniques, vous pouvez emmener un Power-Bank avec des batteries de rechanges, et votre chargeur. Vous pouvez tous les charger une fois dans un motel ou chez les gens qui vous hébergent. Pour la caméra, vous emmenez deux batteries, pour le téléphone, vous en mettez trois, pour le drone deux batteries, et la go-pro.

Pour les vêtements

Deux T-shirts et deux shorts, c’est suffisant. Ensuite, vous emmenez des rechanges pour les petites affaires personnelles. N’emmenez pas des doudounes, sauf si vous voyagez en plein hiver ou si vous êtes dans un pays glacial. Un pull est un cache-nez et du bonnet suffiront pour vous tenir chaud. Mais vous pouvez remplacer la doudoune par un gilet avec beaucoup de poches.

Pour le plan des itinéraires

C’est vrai que voyager à vélo fait totalement plaisir, mais il faut tout de même le planifier. Faites des recherches en ligne, sur booking, tripAdvisor, et le reste pour repérer les villes, les restaurants et les hôtels. Soyez sympa avec les gens quand vous débarquez dans un village, il est possible que vous évitiez de payer le dîner de ce soir, et que vous dormiez sur un lit avec matelas ce soir sans payer trop d’argent.

Enfin, voyager à vélo seul n’est pas du tout conseillé, au moins à deux ou en famille également, c’est mieux. N’oubliez pas de payer une assurance pour le vélo et son passager.